La mousse expansive, un matériau non conforme pour le l’isolation de vos menuiseries !

La mousse expansive est un matériau très utile.

Se présentant sous forme de spray, la mousse expansive a un fort pouvoir collant qui peut s’avérer très pratique dans le cadre d’une rénovation notamment.

Et pourtant, ce n’est pas un matériau à utiliser dans toutes les situations.

En effet, dans le cadre de la pose d’une menuiserie, la mousse expansive est à proscrire car elle comporte de nombreux inconvénients.

Vos fenêtres sont calfeutrées avec des joints réalisés à la mousse expansive ? Faites appel à un expert pour contrôler votre isolation.

En effet de lourds problèmes d’étanchéité peuvent en découler. Alors, quels sont les contrôles à effectuer dans le cadre de joints réalisés à la mousse expansive ?

 

 

J’ai besoin d’une expertise pour mon bâtiment

expertise fissure

Tout savoir sur la mousse expansive, ce matériau à pulvériser !

L’UFME (l’union des fabricants de menuiseries) s’est prononcé de manière ferme contre l’utilisation de la mousse expansive lors de la pose des fenêtres d’une habitation.

Pourtant très tentant car simple d’utilisation, ce produit ne remplit pas toutes les promesses attendues, et même au-delà ! On vous dit tout sur les problématiques rencontrées autour de la mousse expansive.

Qu’est-ce que la mousse expansive ?

Également appelée mousse polyuréthane, la mousse expansive est un produit polyvalent très utilisé par de nombreux bricoleurs et artisans du bâtiment.

Particulièrement pratique à utiliser,  elle permet de calfeutrer, de coller et de fixer différents matériaux tels que les matières plastiques, les briques, le béton, les métaux et le plâtre.

Elle se présente sous forme liquide dans un aérosol et elle va s’expanser en séchant au contact de l’humidité.

On appelle cette réaction chimique la « polymérisation ».

À lire aussi : La mousse expansive ou mousse polyuréthane : quelles utilisations ?

A quoi sert-elle ?

La mousse expansive peut avoir de nombreux usages.

Dangereuse d’utilisation, sa vente est exclusivement réservée aux professionnels depuis 2010. Ainsi, elle va permettre de reboucher un passage de canalisations, combler un espace entre 2 murs, remplir des cavités, combler un creux sous un bac de douche.

Bref, ses finalités sont variées et très appréciées car son utilisation est rapide et efficace.

Cependant, ce n’est pas un matériau jugé comme conforme en matière d’isolation. En effet, les professionnels de la pose de la menuiserie se sont clairement positionnés contre son utilisation.

Ils vont même plus loin en clamant qu’un professionnel qui en ferait usage mettrait en cause sa responsabilité.

Ainsi, si lors de précédents travaux de rénovation de votre logement, de la mousse expansive a été utilisée à proximité de vos menuiseries, faites appel à un expert en bâtiment pour étudier la situation.

Fort est à parier que votre isolation est défaillante et que des travaux d’aménagement sont à prévoir pour retrouver une maison saine.

Quels sont les matériaux à privilégier pour la pose de vos menuiseries ?

La pose des menuiseries d’un logement est une entreprise délicate.

Elle réclame un savoir-faire unique en son genre. Il faut même savoir que les artisans sont soumis à une obligation de résultat en la matière car les enjeux, en particulier en matière d’isolation thermique et acoustique, sont fondamentaux.

L’UFME (l’union des fabricants de menuiseries) recommande l’utilisation des mastics sur fonds de joint, les mousses imprégnées classe 1 et les membranes d’étanchéité afin de réaliser des travaux propres, sains et pérennes.

L’infiltration d’eau, un fléau qui se solutionne !

Vous avez remarqué des infiltrations d’eau au niveau de vos fenêtres ou une mauvaise isolation thermique ?

Si vos menuiseries ont été calfeutrées avec de la mousse expansive, votre isolation est mise à mal. Faites appel à un expert pour diagnostiquer votre performance thermique et acoustique !

Vous souhaitez en savoir plus sur les contrôles à effectuer ? Venez consulter nos autres pages informatives sur le sujet :