Pourquoi réaliser un audit énergétique?

 

Les raisons de vouloir améliorer les performances énergétique de son logement sont nombreuses compte tenu notamment du prix des énergies, mais également parce qu’aujourd’hui la classification énergétique est plus que déterminante dans le cadre d’une acquisition. L’audit énergétique est un diagnostic vous permettant  de mesurer l’existant et d’apporter des solutions durables en vue de :

  • Réduire votre facture de chauffage et faire des économies d’énergie
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre et préserver l’environnement,
  • Augmenter votre confort de vie,
  • Valoriser votre patrimoine

Attention : L’audit énergétique n’est pas un DPE (diagnostic de performance énergétique), pour 2 raisons essentielles : la 1ère est que l’audit énergétique est à l’initiative du propriétaire, dans le cadre d’une démarche volontaire visant à améliorer son logement, la seconde est que contrairement au DPE, l’expert en rénovation énergétique, remet au propriétaire, un état projeté pour chaque amélioration apportée par rapport à l’existant.

C’est pourquoi, dans le cadre de cette démarche volontaire, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, l’aide fiscale est de 50% du montant TTC de la facture si deux conditions sont respectées, à savoir : le logement est achevé depuis plus de 2 ans et donne lieu à un Diagnostic de Performance Energétique hors vente.

retour en haut

Mieux comprendre :

L’expert rénovation énergétique(ERE) mène une réflexion globale sur l’enveloppe de votre bâtiment (Murs, isolation, toiture, type de vitrage, etc…) et les comportements de consommation des usagers puis propose  l‘amélioration de vos équipements (chauffage, ventilation, éclairage, etc.) en favorisant la mise en place d’énergies renouvelables (géothermie, solaire thermique, photovoltaïque, etx…).

Nota : Dans une maison individuelle non isolée, les valeurs moyennes des sources de déperdition de chaleur sont les suivantes :

  • La toiture 25 à 30 % ;
  • Les murs 20 à 25 % ;
  • Le renouvellement d’air 20 à 25 % ;
  • Les fenêtres et portes extérieures 10 à 15 % ;
  • Le plancher 7 à 10 % ;
  • Les ponts thermiques 5 à 10 %.

retour en haut

Comment est réalisé l’audit énergétique :

L’étude se décompose en 2 phases principales :

Phase 1 : Collecte d’informations et étude de l’existant, aussi appelé état initial

Déroulement de l’audit énergétique. Mesure, calcul et relevé des données sur le site par l’expert rénovation énergétique. La mise en œuvre sur site dure au moins une demi-journée pour une maison de taille classique.

Eléments de confort et d’inconfort thermiques pris en compte selon la période

Le rôle de la température des parois est déterminant dans la sensation d’inconfort.

Dans votre habitation, il n’y a pas d’isolant thermique sur les parois. Les parois intérieures sont donc froides en hiver.

Par conséquent en période de chauffe, la température de l’air sera toujours supérieure à la température des parois du local.

Il faut savoir que la température que notre corps ressent est la moyenne de la température de l’air et de celle des parois. Si ces deux températures ont un écart de plus de 3°C entre elles, le corps le ressent inconfortablement et va céder de la chaleur.

Analyse des faiblesses thermiques et des pathologies

Les transferts de chaleur se font naturellement d’un milieu chaud vers un milieu froid

Pendant la saison de chauffe, un bâtiment perd constamment la chaleur que l’on apporte à l’ambiance intérieure par les parois, les vitrages, les planchers, les plafonds mais aussi par les mouvements d’air liés à la ventilation ou aux entrées d’air parasites.

Exemples de faiblesses thermiques d’une habitation :

  • Les parois, la toiture, le sol et la porte ne sont pas isolées : la température superficielle, des matériaux qui composent ces éléments, est froide. L’air intérieur chauffé se refroidit en fournissant de la chaleur aux matériaux. Le flux de chaleur se propage de la face intérieure du matériau vers sa face extérieure et s’évacue vers l’extérieur.

Plus la résistance d’une paroi est faible, plus ce phénomène s’accentue et le flux thermique déperditif est important.

Nous avons remarqué sur le plafond de la chambre située sous la toiture terrasse côté nord-est des traces d’humidité suite à une infiltration d’eau due à un défaut d’étanchéité de cette toiture.

Il faut savoir que la conductivité thermique d’un matériau s’accroit s’il est humide et que par conséquent il est difficile de chauffer une pièce humide. Traiter ce défaut d’étanchéité est indispensable.

  • Les structures du bâti (dalles et murs porteurs) de par leurs contraintes géométriques favorisent la propagation des flux de chaleur de l’air chaud intérieur vers l’extérieur.
  • Menuiserie en simple vitrage : les fenêtres créent de grandes déperditions thermiques car le verre est un grand conducteur du flux de chaleur.
  • Ventilation non contrôlable car naturelle et permanente : en effet les débits sont aléatoires car dépendent des conditions climatiques et des écarts de température entre l’extérieur et l’intérieur. Ainsi en hiver le tirage pourra être trop important et entrainera des renouvellements d’air pouvant aller jusqu’à 5 fois le volume du logement et c’est autant d’air frais qu’il faut chauffer.

Phase 2 : Remise du rapport d’audit énergétique et propositions d’amélioration

Suite à l’audit énergétique, il sera remis au propriétaire et/ou maitre d’ouvrage un rapport d’audit de la situation initiale observée ;

Ainsi qu’un état projeté contenant des axes de travaux hiérarchisés par ordre de priorité en fonction du retour sur investissement. L’audit énergétique indiquera également les actions immédiates permettant une économie d’énergie sans nécessiter d’investissement significatif et les actions utiles à mettre en œuvre mais pouvant l’objet de travaux différés.

Et enfin, le récapitulatif des actions globalisées, couplé à un bilan financier pour connaître la classification de votre bien, les économies réalisées et le coût total des travaux si toutes les actions préconisées sont menées à leur termes.

retour en haut

Les aides au financement et crédit d’impôt :

Les travaux d’isolation thermique peuvent donner droit à des aides financières, accessibles aux propriétaires ou aux locataires, qui permettent d’alléger sensiblement les dépenses.

  • L’éco prêt à taux zéro (Eco PTZ)
  • Le crédit d’impôt et les aides attribuées par certaines collectivités locales ainsi que celles de l’ANAH présentent des conditions d’obtention entre autres liées aux performances des matériaux utilisés : selon les travaux entrepris, renseignez-vous sur les conditions particulières d’obtention. Les niveaux de performances requis des matériaux qui permettent de prétendre au crédit d’impôt sont précisés ci-dessous.

retour en haut

La réglementation de l’audit énergétique

  • Il est rédigé conformément à l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants

En savoir plus, sur la réglementation et les aides au financement :

DEMANDE DE DEVIS

Devis Gratuit